Avec l’économie circulaire, le déchet de l’un devient la nourriture de l’autre

L’économie circulaire est un concept global disrupteur qui promet de « circulariser » notre économie en créant une boucle vertueuse inspirée des écosystèmes naturels où les déchets des uns deviennent la matière première des autres… L’objectif est de solliciter le moins de ressources possible pour que la matière et l’énergie ne soient ni perdues, ni gaspillées.

Le tout repose sur le modèle dit des « 4R » : réduire > réutiliser > recycler > renouveler, qui optimise les stocks et flux de matières, d’énergie et de déchets à tous les stades, du « berceau » à la tombe. Le but : transformer ceux-ci en nouvelles matières premières ou constituants utiles pour produire à nouveau.

Quelles définition ? Selon L’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME) (il n’existe pas encore de définition officielle) : « Inspiré de la nature qui ignore la notion de déchet, c’est un système économique d’échange et de production qui, à tous les stades du cycle de vie des produits et services, vise à augmenter l’efficacité de l’utilisation des ressources et à diminuer l’impact sur l’environnement tout en développant le bien-être des individus ».

En d’autres termes, il s’agit de créer une boucle positive globale anti-déchet, anti-pollution et anti-gaspi constituée d’un réseau écosystémique de « boucles » rétro-actives locales imbriquées en cascade, et composées d’un tissu interdépendant d’acteurs publics et privés et d’individus oeuvrant en concert.

Economie 2